Furry Wheels

André, un jeune paresseux hyperactif, est le  premier de son espèce à descendre de son arbre.  Mieux : il veut découvrir la Terre entière. Et dans ces cas là, la première chose à faire est de passer son permis de conduire. Si vous êtes un herbivore et que vous voulez  aller loin,  mieux vaut aller vite : sinon, au premier tournant, les griffes de vos prédateurs vous attendent… André ne recule pas : il va intégrer une Racer’School et décrocher  son diplôme de pilote haut la patte. Rien que ça.  Les gobeurs de paresseux sont prévenus.
André fait tache dans l’école, se posant d’entrée en ‘outsider’… mais un outsider sauvagement talentueux ! ‘Talentueux’, parce qu’il a la conduite dans le sang,  et ‘Sauvage’ parce que André a effectivement l’air d’être tombé d’un arbre. Exemple : c’est une cacahuète qui tient son short. Quand il a un short.
“Furry  wheels” est une comédie cartoon sur son apprentissage de la vie moderne et sa formation de pilote d’élite : course de bagnoles rocambolesques, compétitions de méga sauts en marche arrière, interrogations surprises de démarrage en côte, combats de pneus sur le toit de bagnoles lancées à pleine vitesse, tout est possible puisque les exercices de la Racer’School varient au gré de la leçon du jour ! Et vu que les élèves sont des compétiteurs nés, ils ne croisent pas uniquement le fer pendant les heures de cours. De la balade en jungle en passant par les routes de Wheelopolis, tout est bon pour faire vrombir le moteur !